Ce corps qui m’échappe et qui s’envole …

J’ai subit à ma demande la ligature des trompes en avril 2014

suite à l’ablation de la vésicule

.

en ce temps là j’étais seule

maman solo de 8 merveilleux enfants

j’étais comblé de leur amour … et je le suis toujours !!!!

.

donc cela m’importais peu …

dans ma tête j’étais prête … enfin je le pensais … ou je me forçais … à le croire

.

après des déboires amoureux je m’étais résigné à aimer quelqu’un d’autre

et j’avais en quelque sorte fait l’impasse sur une éventuelle grossesse un jour !

.

j’ai des douleurs depuis de très nombreuses années

lors de mes règles je suis plié en 2 à ne plus pouvoir rien faire et qui m’inonde et cela est handicapant dans le quotidien

et d’autres douleurs handicapantes aussi que je n’énumérerais pas

.

j’ai rencontré l’amour, et j’ai tant bien que mal tenté d’oublier les douleurs

je n’en parle, pas je les subis …

je ne veux pas l’effrayer … je tiens à lui …

.

mais au fil du temps ce n’est plus possible, je consulte

et la le verdict …

.

ablation de l’utérus …

et après l’opération le gynécologue m’annonce qu’il a du retirer aussi les trompes …

.

il n’a jamais été question de faire un enfant avec l’homme, puisque je lui avais dit que j’avais fait une ligature

moi j’en ai 8, lui en a 3 …

nous avons ce qu’il faut …

mais au pire on pouvait avoir un jour un enfant d’une autre façon …

.

mais depuis l’opération je suis comment dire …

pas bien …

j’ai beau me faire une raison, me dire que j’ai ce qu’il faut

que d’autre n’ont pas la même chance que moi, d’avoir ne serais ce qu’un seul enfant …

moi j’en ai 8 !!!

.

cette opération change mon corps, je n’ai plus un corps de mère

je n’ai plus qu’un corps de femme, qui lui a encore beaucoup d’année à vivre

et c’est ce qu’aujourd’hui me fait souffrir, me fait mal au cœur …

.

ne plus jamais porter la vie … c’est dur mentalement,

je m’étais faite la promesse de ne pas en parler

de ne pas me plaindre car il y a pire que moi … des femmes sans enfants …

mais c’est dur à vivre

je sais que cette opération a été faite pour ma santé mais je n’y parviens pas …

.

j’aimerai des témoignages de femmes qui ont surmonté cette douleur ou qui n’y arrive pas non plus

on n’est pas toute identique dans le deuil d’un corps …

j’ai l’impression que l’on m’a arraché le droit de porter la vie …

.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

.

.

Pensez à commenter chaque article du blog

cela le fait vivre et me permet de voir que vous avez lu 🙂

à Bientôt

Aurélia et sa troupe

.

28 thoughts on “Ce corps qui m’échappe et qui s’envole …

  1. Bon courage !
    Moi j’ai l’endométriose et je ne peux avoir d’enfant.
    J’imagine que cette opération te bouleverse mais tu as encore beaucoup de projets à vivre avec ta jolie tribue ! Tu restes une femme, une maman ! Laisse le temps au temps et fais toi aider si tu as besoin. Bon courage ma belle !

  2. Emy

    Je ne commente que très rarement vos publication mais je vous lis avec plaisir.
    Et pour ce plaisir que vous l’apporter je vous apporte mon soutiens cette opération est récente il faut en quelque sorte faire le seuil de ce que vous avez perdu.
    Et ce n’est pas parcqu’il y a plus malheureux que nous que nous n’avons pas le droit de nous plaindre c’est libérateur ca fait du bien.
    Bon rétablissement et profitez bien de votre grande famille

  3. peggy r

    courage a vous

  4. bonjour je te comprend tout a fait mon corps est vide pour temps je ne devrais pas me plaindre j’ai 3 superbe miss mais depuis 2007 a l’annonce je haie mon corps je ne me regarde méme plus j’ai honte face au regard de mon mari et de mes enfants pour compenser je me suis jetter dans la nourriture magnifique une horreur . Devant ce miroir tu ose plus y laisser un regard puis un jour mes puces grandissent le manque d’avoir un autre enfant me manque mais au final je me dit qu’ aujourd’hui vue dans le mon ou on vie vos mieux plus en avoir puis je me dit que beaucoup de femme elles ne peuvent pas avoir ma chance d’avoir un jour un enfant donc avec le temps on essaye d’oublie de vivre avec tous les changement de notre corps car en veiliessant reconnéssont que notre corps c’est pas chouqui chouqui lol courage je pense a toi tu est un maman magnifique remarquable continue bat toi

  5. carole

    Coucou. la vie m’a donné une fille, une seule fille que j’ai élevé seule. je n’ai refait ma vie que bien tardivement. à 41 ans j’ai enfin rencontré THE cher Homme. un an plus tard, en changeant de gynéco, j’ai appris fortuitement que j’avais eu une chance inouie d’avoir eu un enfant et que bien évidemment, les moyens de contraception ne m’ont servi à rien pendant des années car je suis incapable de porter un enfant… La c’est oups de chez oups !!! je sors de la completement anéantie. avec Cher Homme, on en parlait vaguement d’un enfant, lui en avait deux (12 et 14 ans) et moi la mienne en avait 18. Meme si, comme tu le dis, on a la chance d’en avoir des zouaves, la n’est pas le problème. Le probleme est de se sentir encore femme, meme si on n’en veut plus, on est encore capable de faire des enfants. je comprends très bien ce que tu dis mais rassure toi, on s’en sort. on y met le temps mais on s’en sort. j’ai symbolisé moi par un bel objet mon adieu à la mise au monde. je me suis renconstruite avec l’aide de Cher Homme, je suis toujours une femme à ses yeux et maintenant, j’en ai 51 ans, les soucis de la ménopause et la femme que je suis se transforme encore mais elle est toujours la. la vie c’est la transformation, l’évolution, comme les saisons. bien à toi. Carole

  6. En dehors de cette opération et avant tout ça. Tu aurais encore voulu un enfant? Un 9 eme avec ton nouveau compagnon? Je pense que ta première décision tu l’as prise en connaissance de cause et en ayant mûrement réfléchie avant. Ne regrette pas tes choix, tu as prit les meilleurs décisions que tu avais à prendre au moment ou tu as du les prendre. En fonction de ta vie, de tes connaissances, de ta vision des choses futures… Je comprends ton mal et je compatis. J’espère que tu sauras affronter ça et passer à travers. Il reste peut être l’adoption si vous voulez être parents ensemble.
    Le fait de ne plus pouvoir donner la vie est compliqué j’avoue. J’ai deux enfants, nous n’ont n’auront pas plus. Mais impossible pour moi de faire une ligature, parce qu’au fond de moi y a un petit « qui sais » qui persiste. Je t’embrasse fort et te souhaite plein de courage.

  7. Touchée en pleins ❤ .
    Je peut pas me mettre à votre place Certe , mais mes pensées vos vers vous a cet instant, c’est un  » cap » à passer je pense .j’espère sincèrement pour vous ! Courage

  8. Tiphanie

    Moi j ai eu 4 enfants en 5 ans et je ne souhaite plus en avoir. Ayant des cycles plus qu anormal j’ai demandé à avoir une ligature des trompes. J’ai rdv début février car il y a un délai de 4 mois de réflexion à respecter.
    Du coup je verrai si le gygy est d’accord à ce moment là mais ce serait vraiment bien je pourrai enfin me relancer professionnellement car 5 ans sans travailler ça va être compliqué.
    Je vous souhaite plein de courage et peut être que je serai comme vous après l’opération.

  9. oriane

    J ai commence a vous suivre par hasard il y a peu
    J’ai decouvert votre operation sur votre page et ce mot endometriose (que je connais trop bien)

    Je ne peux pas parler directement de mon experience car elle est differente de la votre
    Mais je peux vous parler en tant qu ancienne administratrice de groupe sur cette maladie
    L’abblation de l uterus bien que parfois inevitable necessite une vraie preparation et aussi psychologique et un suivit
    Je ne peux que vous conseiller l excelent livre ‘la maladie taboue’de Marie Anne Mormina et beaucoup de courage pour surmonter ce moment

  10. Ton témoignage me touche et m’émeut. Mais en même temps j’ai un peu de mal à te comprendre à 100%. Bien-sûr qu’il est normal d’avoir envie de faire un enfant avec celui que l’on aime. Mais d’un autre côté, moi qui ai 3 enfants, 3 garçons, je vis avec un homme fantastique qui aurait bien-sûr aimé que l’on ait aussi une petite fille mais qui est d’accord avec moi sur le fait que nous n’aurons jamais un quatrième enfant. La vie, financièrement parlant, est bien trop dure. On n’arriverait pas à faire qu’aucun de nos enfants ne manque de rien, puisse faire les études qu’il souhaitera plus tard… Ceci dit, je ne sais pas comment je me sentirais en étant privée de certains de mes organes. Je me sentirais peut-être, comme toi, amputée de quelque chose. Mais bon, tu as 8 beaux enfants, qui plus est en bonne santé, et c’est déjà super…

  11. Dada

    Salut Aurelia et ta troupe
    Je Sui s maman de 6 enfants de 16 a 13 mois (3 filles et 3 Garcon) 21 and D amour avec leurs Papa et 16 and De mariage
    Mes j ai pas eu la chance D accoucher par voie naturelle J ai eu 6 cesarienne parts obligation medical j ai eu la ligature L annee derniere (je n et que 33 ans)
    Mes tellement dure…. Maintenant je le vie bien
    Je profite de mes Loulous
    Bon courage tes une maman merveilleuse.. Bisous

  12. Aline

    Je te souhaite plein de courage pour surmonter cette etape que je vis aussi
    Je n »ai pas été opéré mais g subit 4 cesariennes la derniere date de ya 5 mois et apres celle je sais que je n »en aurais plus car gygy ma dit que la prochaine serait trop risquer pour moi. Et rien qu’ a savoir que je n’aurais plus jamais de petit pois en moi les sentir bougé voir mon corps changé me fend le coeur 🙁 🙁 🙁 ….
    Maintenant il faut se reconstruire en tant que femme et parcourir le chemin tout en profiter de nos enfants qui sont avec nous
    Biz

  13. Camille

    Même en ayant eu tes enfants, je pense que tu as le droit de te sentir mal et te « plaindre ». C’est pas quelque chose d’anodin que tu as subi et surtout tu n’y étais peut être pas préparé.
    On ne peut pas imaginer si on ne l’a pas vécu. Je te souhaite plein de courage et de force pour surmonter cette épreuve de la vie. <3

  14. Aurelie

    Pas facile , je ne peut pas comprende Mais jspr Que Tu arriveras à t en remettre Bien Que je n en doute pas Cela seras dur ,

  15. Valerie Leclerc.

    Je suis très très émue par ton article.
    Pour ma part j ai eu 3 enfants d une première union et chéri 1 . Et nous avons eu une petite fille ensemble qui est venue souder notre famille recomposée. Chacun a trouve sa place et si ca n à pas été simple au début, aujourd’hui tout est calme et serein. Pour des raisons de santé il me serait très difficile de vivre une cinquième grossesse et j ai pensé à plusieurs reprises à une ligature de trompes (j ai 37 ans) mais j avoue que bienqu avoir fait les démarches au final j ai renoncé je ne m y résouds pas …. mon histoire ne t aidera pas beaucoup mais sache que je comprends ta douleur
    Milles pensées affectueuses

  16. emmanuelle daress

    Hello! Je suis maman de 6 enfants et j’ai bientôt rdv pour une ligature des trompes. Mais ton article me touche énormément. Déjà parce que par deux fois tu dis qu’il y a pire que toi. Non! Chacun(e) mène son chemin de vie ; avec ou sans enfant ; un ou deux ou dix! Moi je tombe enceinte comme une poule. C’est aussi un handicap et j’ais finis de culpabiliser il y a peu :/
    je n’ai pas encore « subi » cette transformation mais les sentiments que tu décris sont aussi ceux que je ressens! Du coup le 7 ème me chatouille!!!
    Merci pour cet article et merci de te dévoiler. Ce n’est pas évident.

  17. decoster

    bonjour j’ai moi même 6 enfants , tous en bonne santé , j’en suis très heureuse .
    je ne peux que compatir car je n’ai pas eu d’opération comme vous .
    je vous souhaites beaucoup de courage et j’espère que vous vous remettrez de cette opération .

  18. Anne

    Coucou , je suis maman de 5 enfants et ma machine à bébé fonctionne tout est en place mais j’ai aussi ce sentiment pourtant j’ai une belle famille mais quand même le fait de se dire plus jamais c’est vraiment pas facile. J’ai demandé pour me faire ligaturer vu que mon zom en veut plus mais bon à 30ans mon gynécologue n’a pas voulu. Mais je comprends tu es une maman dans l’âme une vrai de vrai c’est ta vie ton quotidien et ton petit bonheur alors avec bigorneau qui grandit tu y penses encore plus à cette maternité que tu n’auras plus . Mais tu restes une maman une vraie de vraie et une femme zom ne dira pas le contraire tu vas juste commencer une nouvelle vie. Je te souhaite du courage et surtout un bon rétablissement. Et moi je pense que tu as le droit de dire ce que tu penses tu as même le droit de te plaindre et ça peut importe le nombre d’enfants que tu as déjà eu le fait d’en vouloir d’autre est légitime tu as fait ça « toute ta vie » tu es une maman dans l’âme.

  19. Camille

    Je ne sais pas vraiment quoi dire … je ne suis pas dans votre cas … mais je peux imaginer a quel point ce doit être difficile de faire le deuil de quelque chose qu’on a pas choisis …
    Mère nature vous a fait ce cadeau de 8 enfants … et vous a redonné l’amour !
    Aujourd’hui elle vous a pris un bout de voir corps … mais la santé avant tout ! Vous avez besoin de toute votre santé pour vous occuper de tout ce petit monde

    Le deuil à besoin d’étapes … vous le savez sûrement …laissez les passer pour « avaler la pilule »… le jour viendra de l’acceptation … mais une chose a la fois …

    Plein de courage dans cette étape difficile !

  20. Manue

    Vraiment ???? Cet article me choque tellement !!!
    Combien de femmes ont subis un cancer du sein, de l’utérus avec même ablation de celui ci avant d’avoir eu le temps de trouver l’amour, d’avoir ne serais ce qu’un enfant…
    Vous en avait 8… un 9eme vous nen voulez même pas !!
    pourquoi se plaindre alors ?
    Désolée j’aimerai pouvoir vous soutenir mais là je ne comprend pas…

  21. mamandunange

    ouh là passer après Manue…il y a du boulot pour te (sur la blogosphère on se tutoie non?) remonter le moral…
    Je n’ai pas connu la même situation que toi…mais je te comprends et te soutiens, laisse toi du temps pour faire le deuil de cette épreuve. Epreuve que tu as subi et non choisie et la différence elle est importante…
    Et se dire qu’il y a pire ailleurs ne t’aidera pas et te fera culpabiliser encore plus…prends le temps qu’il te faudra, accorde toi ce moment, ne culpabilise pas et le fait de t’autoriser à être triste te fera déjà avancer.

    Quand j’ai perdu deux de mes loulous j’avais beau avoir deux princesses en pleine forme et me dire qu’il y avait pire cela ne me faisait que culpabiliser encore plus…alors je me suis accordée le droit d’être triste et cela a été une étape importante de mon deuil.

    je t’envoie plein d’énergie positive…à bientôt

  22. hello te dire que je comprend c’est facile, te dire ca va passer c’est facile, et te dire que tu as le droit d’etre mal c’est aussi facile ….
    une amie a du elle aussi subir un ablation uterus et trompe sur une ligature qui a mal tourné alors je pense que chaque femme ne peut pas dire ouais ca va nickel …. je pense que tu fais le deuil de tout et tu relaches la pression d’annees de douleurs silencieuses ….
    Par contre ne pas en parler Ah NON !!! car avec tes loulous et ton homme il faut sortir tout ce que tu as sur le corps et il y a de tres bonne personne spécialisé pour en parler (je suis Infirmiere aux Urgences) alors oui on appelle ca un psychiatre oui avant c’etait des dingues mais il y en a des tres tres bien pour parler du deuil de tout ce que tu vis car oui c’est un deuil de plus porter la vie de plus avoir d’uterus et trompes et deuil de ses putains de douleurs alors reflechis y ca peut etre necessaire
    T’occupe pas des nia nia nia de personne qui parle. chaque personne a le droit d’avoir son avis (meme si certains devraient passé leur route …. )
    Moi je comprend que tu sois pas bien et l’apres operation on decompense et en plus tu les a eu assez rapprochés toutes tes interventions donc ton moral craque alors je te fais un calin virtuel et jespere que ca va t’aider juste un peu
    PS: j’ai pas lu les autres com jespere pas trop faire du repetage 😛

    • mamandunange

      voilà c’est tout à fait çà 🙂

  23. Emmanuelle Morineau

    ton opération est encore très récente, il faut un temps pour faire le deuil de la possibilité de maternité, même quand on est comblée par sa tribu 🙂 laisses-toi du temps pour te remettre et accepter cette idée.

  24. Henni

    Je vous souhaite bcp de courage, je n’ai pas vécu la même chose que vous mais j’ai eu des difficultés à avoir des enfants aujourd’hui je suis maman comblé j’ai 3 loulous dont des jumeaux… peut être pourriez vous en discuter avec une psychologue cela pourrait vous aidé à faire votre deuil !
    Pleins de bonnes ondes à vous avez l’air d’être qqun de fort vous allez arrivez à surmonter ça

  25. Bonjour, ton message me touche et je te comprends car j’ai également très mal vécu cette période, et pourtant j’avais cinq enfants. J’aurais voulu un petit dernier. Bon, je n’ai jamais totalement accepté mais on s’y fait et maintenant que la ménopause est là je me dis qu’heureusement je n’ai plus de petits à m’occuper en dehors de mes petits enfants et je peux penser à moi. Cela dit contre toute logique alors que je n’ai plus l’âge et que je ne souhaite plus d’enfant bien évidemment, pour moi il me manque quelque chose. C’est vraiment quelque chose qui nous atteint dans notre féminité 🙁

  26. Séverine

    Bonjour,
    Je comprend ce que tu veut dire maman de 3 enfants je ne souhaite pas en avoir d’autres et ayant des problèmes avec les contraceptifs mon gynéco m’a proposé une ligature des trompes. Et pour l’instant je ne peut m’y résoudre j’ai l’impression que l’on va m’enlever quelque chose (peut être une possibilité d’en avoir un autre ).
    Mais j’ai encore le choix et ce n’est pas évident quand cela a été imposé, mais c’est pour ta santé et finalement pour tes enfants aussi. C’est un deuil à faire et petit à petit ça va aller mieux.

  27. SL

    Bonjour Madame, j’espère que depuis ça va mieux … A celles qui chercheraient du réconfort dans ces conditions, je comprends votre désarrois même en étant déjà maman cela bouleverse totalement le corps et notamment le système hormaonal et peut provoquer une sorte de dépressions ou post-partum … Cela ne dépend pas du nombre d’enfant qu’on a eu (ou pas) mais simplement d’un changement majeur dans notre corps et cela peut être difficile à vivre … Il faut trouver ses repères (des nouveaux), se faire à l’idée, accepter, se bichonner … Tout ce travail permanent que vous avez accomplit peut d’un seul coup vous faire sentir vide malgré la richesse de votre vie … courage et merci pour votre blog si intéressant et doux.

Laisser un commentaire